Port du Bélon - 29340 RIEC-SUR-BÉLON
02 98 06 92 55 contact@les-viviers-du-belon.bzh
0 0,00 €
Post Image

Riec-sur-Bélon. Coup de jeune aux Viviers du Bélon

Les gens d’ici

Yvan Noblet, 37 ans et Sandrine Le Mao, 36 ans ont repris l’entreprise située au port du Bélon, Les Viviers du Bélon, en janvier dernier. Une suite logique pour Yvan qui prend le relais de l’affaire familiale ouvert par ses parents Jacky et Sylviane Noblet.

Un pan d’histoires transmis de génération en génération, avec la création des concessions Noblet en 1906, par les arrières grands-parents. « Mon père Jacky a vraiment développé le travail de l’huître en affaire en ouvrant un magasin de vente dans les années 60. À son décès, ma mère présente depuis les débuts a continué et aujourd’hui, c’est mon tour. »

Une affaire de famille

Aujourd’hui, les Viviers du Bélon, c’est une production d’une vingtaine de tonnes chaque année, et pas moins de 2,5 ha de concessions ostréicoles dans le haut de la rivière du Bélon, trois bassins de purification, un espace de vente et un autre de dégustation.

Ostréiculteur de formation, avec une solide expérience de 4 ans, dont deux en Irlande, Yvan est revenu à ses premiers amours professionnels, après une parenthèse de 10 ans pour sa passion : la course au large.

À son actif, pour les plus célèbres, deux participations à la Route de Rhum, la Transat Jacques Vabre ou encore la transat anglaise. « Reprendre la suite après cette parenthèse de défi au large aux côtés de ma compagne Sandrine était une évidence, après avoir tenu ensemble un chantier naval. De l’amour du bateau et de l’extérieur, à la mer et le milieu ostréicole, il n’y a qu’un pas ! » confie-t-il.

Cure de jouvence

Une équipe renforcée depuis peu par Julien Thoreux, 26 ans, titulaire d’un BTS Aquacole obtenu au sein du lycée Brehoulou, à Fouesnant.

Un solide équipage donc, jeune et dynamique, à l’image du port qui fait une cure de jouvence ces derniers temps, avec Yoann Thaeron ou Anne du Bélon, pour des gérants qui affiche une moyenne d’âge de 35 ans, et redonne un vrai coup de jeune à la rivière côté exploitants.

Outre les huîtres creuses et plates, Yvan et Sandrine propose également coquillages (palourdes grises et roses, clams, vernis, amandes) et crustacés (araignées, crabes, homards) et sont ouverts tous les jours, sauf le lundi, de 9 h à 17 h 30.

Un site internet est en cours d’élaboration, pour un travail en famille, qui pourrait bien, qui sait, trouver sa suite dans 30 ou 40 ans avec Adèle et Manon pour pérenniser la belle histoire professionnelle et familiale.

Lire l'article

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/ J'accepte